Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Publié le par yanike-kayak

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère, une étape exceptionnelle !

Mercredi 11 mai :

Ce matin, la houle et le vent rendent difficile un départ à partir de la crique proche du camping Nous étudions sur la carte un accès à la mer, notre rando du jour suivra un parcours côtier jusqu'à Cerbère.
La météo annonce un orage sur Coulioure vers 17h30. L'aller et retour semble jouable.

Nous chargeons la remorque et partons pour la plage des Elmes, à Banyuls.
Arrivés sur place, nous constatons que l'accès à la plage n'est pas simple avec notre remorque, sans compter le shore-break peu engageant.
De plus, des douaniers mènent une opération de contrôle sur un véhicule, et font comprendre à Pierre que nous ne devons pas trop les déranger.
Nous décidons de tenter un départ de la plage de Bernardi, située dans la baie de Paulilles au sud du Cap Béar, à côté de deux autres criques.

Un petit parking nous permet de garer le minibus et la remorque face à la mer.
Le portage est réduit au minimum.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Il faut être vigilant, car des séries de vagues venant du large génèrent un petit shore-break.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Au loin, un groupe de kayakistes rentrent vers la plage. Ce sont majoritairement des kayaks doubles, sans jupes.
Nous partons en direction de Banyuls. Quelques gouttes de pluie commencent à tomber.
L’environnement est typique de cette partie des Pyrénées Orientales avec des côtes accidentées dans un décor de vignoble.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous passons les cap d'Ullastrell, de Castel de Vello, et d'Ona et nous arrivons dans l'anse de Fontaulé, terme de notre première étape.
Les maisons aux teintes pastelles et aux toits de tuiles rouges nous accueillent devant le massif des Albères.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous accostons sur la plage, à l'abri de la digue et nous pique-niquons.
Un vigneron, kayakiste pendant ses loisirs, vient à notre rencontre.
Bien sûr, nous parlons kayak. Il nous dit qu'il y a peu de pratiquants réguliers dans la région, contrairement à la côte espagnole, vers Llança.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous reprenons la mer, en direction de Cerbère.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous longeons les dernières maisons côtières et entrons dans la réserve naturelle marine de Cerbère-Banyuls.
De l'île Grosse au Cap Peyrefite, la physionomie et la beauté de la côte Vermeille se révèlent.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Le temps s'éclaircit, le soleil commence à nous réchauffer, la navigation est bien agréable.
La diversité des paysages est étonnante : la montagne et ses vignobles, les roches noires, la mer bleue....magnifique !

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Cap de la Vella, Cap de Rederis, Cap Canadell, nous arrivons à Cerbère.
C'est la dernière commune française avant d'entrer en Espagne.
Depuis Banyuls, nous avons parcouru 4,36 milles.
En arrivant dans le port, une inscription interpelle : "Tu vois ce que je veux dire"
Enoncé par le poète Pierre Tilman, cette phrase fait penser à une formule magique qui ne s'use que si l'on s'en sert, elle s'intègre dans la 4ème édition de la MAP (Manifestation d'Art Public).

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous accostons sur la plage pour une petite pause.
Les rayons du soleil nous font du bien, après ces quelques jours maussades.
Enfin la Méditerranée telle que nous l'imaginions.
Nous avons l'impression d'être au bord d'une piscine !

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

J'en profite pour faire quelques esquimautages...un régal ! (merci Robert pour la photo)

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous repartons vers Banyuls.
La digue du port de Cerbère a été reconstruite après avoir été détruite par une tempête.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous apercevons une drôle d'aileron à la surface de l'eau...

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous nous approchons, ce n'est pas un aileron, c'est une nageoire.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous sommes en présence d'un poisson-lune, aussi appelé "môle" ou Mola mola
Il peut mesurer jusqu'à trois mètres de long et peser plus de mille kilos.
Un record qui fait de lui le poisson osseux le plus lourd existant sur Terre.
Ce poisson qu n'a pas de queue, ressemble un peu à une énorme tête dans laquelle sont plantées deux nageoires dorsales.
Peu épais par rapport à sa hauteur, le poisson-lune possède deux yeux, situés de part et d'autre de son crâne proéminent.
Il a ainsi développé une technique des plus efficaces pour surveiller les prédateurs tels que les mouettes.
Il remonte à la surface de l'eau et s'allonge sur une seule de ses faces afin de permettre à l'un de ses deux yeux de regarder vers le ciel.
Plus surprenant encore, son corps n'est pas surmonté d'écailles mais de pointes et d'une couche épaisse de mucus.
En cas d'attaque de prédateurs, il peut également changer de couleur, passant ainsi du clair au foncé.
Son alimentation est essentiellement constituée de méduses, mais ces proies étant pauvres en calories, le poisson doit en consommer une grande quantité.
Son régime alimentaire comprend également des calmars ou encore des crustacés que Mola mola parvient à manger grâce à sa bouche très efficace et robuste.
La môle est considérée dans certains pays comme un mets d'exception, mais la commercialisation de sa chair est interdite au sein de l'Union Européenne.
Lors de ce parcours, nous en croiserons une douzaine.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Derrière les montagnes, le ciel s'obscurcit de plus en plus.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Le spectacle est impressionnant.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous sommes sous le soleil, sur une eau turquoise.
Devant nous l'orage approche, plus tôt que prévu...
Les couleurs sont sublimes....

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Tels des monstres tentaculaires, les nuages descendent de la montagne et envahissent la surface de l'eau.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Le vent commence à forcir, la pluie commence à tomber....

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

La pluie redouble de violence.
L'orage est bien là, tonnerre et éclairs s'ajoutent au spectacle.
Malgré le vent de face, nous réussissons à avancer, en naviguant proche de la côte et en s'abritant des pointes.
Mais il ne faut pas ralentir dans la fréquence de pagayage, sous peine de reculer.
Notre objectif est de rejoindre notre point de départ. Si nous sommes en difficulté, nous pouvons faire demi-tour et rejoindre Cerbère, poussé par le vent.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Les efforts paient, le plus dur est passé, nous avons réussi à traverser l'orage.
Nous nous sommes sentis tous petits devant la puissance de la nature.
Nous n'avons pas renoncé, et sommes heureux d'être passés.
La pluie diminue.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère
Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Nous accostons à la plage de Bernardi vers 19h30.
Nous revenons au camping.
Comme chaque jour depuis notre arrivée, la pluie nous accompagne.
Non loin de nos tentes se trouvent des tables couvertes, nous nous y installons et mangeons à la lumière de nos lampes frontales.

Méditerranée 2016 : de Banyuls à Cerbère

Ainsi se termine cette première journée de navigation méditerranéenne.
Elle nous laissera un souvenir impérissable.
Les paysages, les couleurs, les poissons-lune, l'orage en mer, tous ces éléments nous ont permis de réaliser une navigation exceptionnelle.
Vivement demain...
A suivre...

Publié dans Rando Méditerranée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jef 20/06/2016 18:25

Belles couleurs, comme le ciel varie dans la journée ! Et puis j'ai appris que le poisson lune mangeait des méduses. Merci pour ce récit et les photos.

Mado 19/06/2016 01:29

Robert en parle encore de cette sortie.