Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Publié le par yanike-kayak

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Pagaia : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Jeudi 6 avril 2017:

(les photos non signées Pascal J - Yanike Kayak sont de Jean Drouglazet)
Après une première expérience en 2013 (voir articles sur ce blog), qui nous avait laissé de magnifiques souvenirs, nous voici donc partants pour une nouvelle édition de Pagaia.

Le programme de ce 7ème rassemblement international de kayak de mer consiste en :

  • Trois journées de travail, le Symposium proprement dit: les 8, 9 et 10 Avril.
  • Cinq jours supplémentaires, la semaine de navigation du 11 au 14 Avril afin d’offrir aux participants l’opportunité de naviguer en présence des experts invités, en groupes et par niveaux, la mise en application des enseignements et le partage des connaissances en un cadre exceptionnel comme le Cap de Creus et la Costa Brava.

Du 11 a 14 Avril, il est également possible, pour les plus studieux, de participer à des stages  BCU 3 et 4 de la British Canoë Union (Royaume Uni).

Cette année, nous sommes huit à tenter l'aventure :
Annick, Anna, Marie-jo, Yvette, Jean Drou, Jean-Jacques, Hugues (notre mentor), et votre serviteur (Pascal).
Nous nous retrouvons jeudi soir chez Marie-Jo et Jean-Yves, et commençons par charger la remorque.
Après avoir partagé le délicieux repas préparé par Marie-Jo, nous commençons une courte nuit de sommeil, le départ étant prévu à 4h00 vendredi.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Vendredi 7 avril 2017:

Nous partons donc à 4h00 pour un trajet de 1100 km vers Llança en Espagne.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Les chauffeurs se relaient et nous faisons régulièrement des pauses.
La météo est excellente pour rouler : temps sec, pas trop chaud.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Le voyage se déroule sans encombres, juste deux bouchons de 3 km sur la fin du parcours.
Nous arrivons à Llança en soirée.
Nous sommes hébergés dans un établissement scolaire de la ville.
Nous installons nos tentes dans l'espace prévu à cet effet, et nous allons confirmer notre inscription.
Le cadeau de l'organisation cette année est un magnifique sweet rouge à capuche.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Samedi 8 avril 2017:

C'est parti...la journée commence par un brief dans lequel sont expliquées les modalités du symposium.
Pep, le président du Pagaia Club de Caiac Cap de Creus, José et Anna sont à la manoeuvre, maniant avec dextérité les 3 langues du symposium : espagnol, anglais et français.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Lors de ce premier brief, chaque instructeur est présenté aux participants.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Le symposium c'est 30 instructeurs de prestige international, de 7 nationalités.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Sur les 3 jours du symposium (samedi, dimanche et lundi), des ateliers sont proposés, chacun s'y inscrit selon ses envies.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

La plupart des ateliers du jour se déroulent de 10h00 à 17h00.
Avec Jean, Yvette et Marie-Jo , je m'inscris dans l'atelier "Récup assistée et auto-récup".
Nous nous retrouvons sur la plage du port de Llança.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Après un nouveau brief de nos instructeurs, nous sommes répartis dans différents groupes.
Nos deux instructeurs du jour sont :
- Toni Albert, qui outre ses compétences en kayak de mer, est aussi capitaine de yacht, patron de caboteur et skipper sur voilier
- José Bello, qui est BCU 5 Stars Sea Kayak Leader et guide de kayak de mer

Les descriptions techniques décrites ci-dessous reprennent en partie le contenu du document publié en 2003 par l’U.K.A., Union des Kayakistes de l’Auberge de Jeunesse de Paimpol, initié et coordonné par Guy Lecointre et coécrit avec Véronique Olivier, Jean-Marc Terrade, Yann Guillou, Eric Julé, Pascal Mallard et Guy Cloarec, et inspiré de la réflexion et des pratiques sur la sécurité en kayak de mer du centre de formation de l’Auberge de Jeunesse (A.J.) de Paimpol de 1980 à 2000.
Ces éléments sont consultables sur le site http://www.kayakalo.fr.

Toni Albert

Toni Albert

Nous commençons par travailler la récupération en T.

Après une démonstration, nous travaillons par binômes.
Toni nous donne des astuces pour vider le kayak du naufragé en s'économisant.
Après avoir hissé le kayak du naufragé sur le pont (en T), le sauveteur positionne son bras côté hiloire sur la coque du kayak du naufragé, l'autre bras en dessous, il est important de se pencher en arrière pour vider le bateau sans effort.
Le naufragé se tient à la pointe du kayak du sauveteur, s'il garde les jambes dans l'eau, cela permet de faire une ancre flottante pendant la manoeuvre (ce n'est pas ce que nous avons appliqué sur les photos !)
Avant la remontée du naufragé dans son kayak, les bateaux sont positionnés tête-bêche, l'un contre l'autre.
Le naufragé monte par l'extérieur dans son bateau, la manoeuvre est facilitée s'il place le pied sous le cale-cuisse. La jambe sert alors de bras de levier et la montée se fait sans effort.
Si la remontée se fait entre les 2 bateaux, il est important que le naufragé se penche en arrière.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Récupération en X :

Le kayak du naufragé est hissé sur le pont du sauveteur, puis basculé de gauche à droite pour le vider.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Récupération d'une personne retournée ou bloquée dans son kayak :

Pour récupérer une personne renversée, toujours dans son kayak, le sauveteur se met en // près du kayak du naufragé très rapidement.
La priorité est de sortir la tête du naufragé de l’eau le plus vite possible et vers l’extérieur: pas entre les 2 kayaks . Pour ceci saisir le gilet du naufragé d’une main et repousser le kayak naufragé de l’autre tout en le redressant. La difficulté varie suivant le profil de la coque du bateau  et le gabarit du naufragé.
Bien positionner le corps du naufragé vers l'arrière pour faciliter la rotation.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Récupération d'une personne peu souple, de fort gabarit, blessée ou fatiguée :

Système avec étrier :
Un bout ou une sangle de 1m50 en boucle est fixé sur la ligne de vie avant du kayak sauveteur, et passe sur le kayak du naufragé.
Le naufragé glisse un pied dans cette boucle pour faciliter la remontée dans son kayak.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Récupération d'une personne inconsciente qui a quitté son kayak (ou d'une personne inconsciente, isolée dans l'eau) :

Le but est de hisser une personne inerte sur les ponts avant de 3 kayaks en radeau.
− Le sauveteur approche du naufragé et lui sort la tête de l’eau.
− Deux autres kayaks viennent en // pour faire un radeau
− Attacher les 3 kayaks par un bout et fixer les pagaies.
− Hisser le naufragé sur les ponts avant des 3 kayaks en radeau. On utilise la gîte du kayak du sauveteur pour faire pivoter le corps du naufragé.
Il est plus facile de hisser le corps du secouru sur le ventre.
Si la remontée du corps du naufragé est trop difficile, un assistant sauveteur sort de son kayak, saisit le naufragé par le gilet, le pousse vers le bas (pour utiliser la poussée d'Archimède) puis hisse le corps sur le pont du kayak du sauveteur.
− Le mettre sur le côté visage vers les sauveteurs pour voir ses réactions.
− Le glisser en le hissant dans un sac de survie, à défaut l’envelopper d’une couverture de survie.
− Dans le même temps 1, 2 ou 3 kayakistes se mettent en position de remorquage du radeau mais ne tractent pas tant que le radeau n’est pas attaché.
Accrocher le bout de remorquage sur le kayak du milieu pour obtenir une traction plus efficace.
− Si le naufragé est un kayakiste, une autre personne remorque le kayak du naufragé.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Après cette première série d'exercices, nous revenons vers la plage de Llança pour pique-niquer.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Après le repas, Toni et José nous proposent de gérer d'autres situations :

Evacuation d'un dessalé d'une zone dangereuse :

Le sauveteur va récupérer le naufragé, et attend l'assistant sauveteur.
L'assistant sauveteur arrive en marche avant, attache la remorque (bout court) sous la ligne de vie du sauveteur et accroche sur le kayak du naufragé (permet au sauveteur de décrocher le kayak du naufragé si problème).
L'assistant sauveteur repart en marche arrière, cela lui permet de voir le naufragé. Le but est de sortir rapidement de la zone de danger.
Un 2ème assistant sauveteur se met en remorque devant le 1er assistant sauveteur.
− Priorité d’intervention pour le dessalé.
− Le corps du naufragé doit offrir le moins de résistance possible dans l’eau et déstabiliser le moins possible le kayak sauveteur.  Le dessalé saisit la pointe arrière du kayak sauveteur et s’allonge dans son sillage,
ou bien il saisit la pointe arrière du kayak sauveteur et passe ses jambes par dessus le pont du kayak dans la position du cochon pendu.
Il peut aussi se mettre à la pointe avant.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Nous travaillons aussi d'autres techniques :

Récupération "esquimau" en // avec une pagaie entre les 2 kayaks.

Le retourné ne déjupe pas. Il fait des demi-cercles avec ses mains sur sa coque. (il peut aussi taper sur sa coque)
Le sauveteur prend fermement la main du retourné et la place sur la pagaie.
Le retourné ressort entre les deux kayaks.
Sur cet exercice, travaillé avec Jean, ma pagaie cassera !

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Récupération en pointe :

Idem que ci-dessus pour le retourné.
Le sauveteur présente sa pointe de kayak (perpendiculaire au kayak du retourné)
Le retourné saisit la pointe et se redresse.

Récupération naufragé dans le kayak :

−Les kayaks sauveteurs et naufragé sont en //.
Le naufragé réintègre son kayak placé sur le champ.
Le sauveteur redresse le naufragé et son kayak plein d’eau.
Le sauveteur se sert de sa main extérieure pour saisir la main extérieure que lui tend le naufragé.
Le bras de levier est plus efficace.
Par cette méthode, dans de l’eau très froide, on limite le temps d’immersion du dessalé.
Après, il faut pomper ou écoper l’eau du cockpit.

Auto-récupération :

1 - Avec paddle-float :
pendant le gonflage, passer le bras sous les élastiques de pont, afin d'avoir les mains libres et de tenir le kayak.
2 - Monter sur le kayak en passant par le côté :
le coude côté hiloire met une pression sur le kayak.
Avec l'autre bras, lever le coude pour stabiliser le kayak
Une fois le corps hissé sur le kayak, passer une jambe de chaque côté et les maintenir écartées pour stabiliser.
Revenir vers l'hiloire et s'assoir dans le kayak.

Nous terminons l'atelier et rangeons nos kayaks sur la plage, dans un espace réservé à cet effet.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

A 19h00, tous les participants sont invités à la maison de la Culture, pour l'ouverture officielle du symposium, par le maire de Llança.
Cette soirée sera aussi l'occasion d'évoquer les 15 ans du Pagaia Club de Caiac Cap de Creus et de célébrer les pionners, créateurs du club.
Un film est diffusé sur une expédition kayak en Patagonie.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

A l'issue de cette cérémonie, un apéritif est offert sur le parvis de la maison de la Culture.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)
Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Après quelques courses dans la supérette toute proche, nous rentrons à notre "camp de base".
La soirée se termine en compagnie de Sandie, Jérôme et Sylvain.

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

A suivre....

Pagaia 2017 : VIIème symposium international de kayak de mer (1/2)

Publié dans Rando Méditerranée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michel dispot 24/04/2017 17:41

super reportage pascal

Pascal 24/04/2017 20:54

Merci Michel, c'est sympa.
Le but est de ne pas oublier ces bons moments passés ensemble, ainsi que quelques données techniques communiqués par nos sympathiques instructeurs.