Des sternes sur les Moutons

Publié le par yanike-kayak

Des sternes sur les Moutons

Rando kayak Mousterlin - Ile aux Moutons

15 juillet 2013

Lundi 15 juillet :

Avec Pascal B et Pierre, nous partons de la cale Est de Mousterlin, en direction de l'île aux Moutons.
Le temps est idéal, vent faible, soleil, mer calme.
Distance parcourue (aller) : environ 6 miles nautiques, incluant le tour de l'île.

Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons

La traversée s'effectue sans encombre, nous croisons quelques bateaux.

Des sternes sur les MoutonsDes sternes sur les MoutonsDes sternes sur les Moutons
Des sternes sur les MoutonsDes sternes sur les MoutonsDes sternes sur les Moutons
Des sternes sur les MoutonsDes sternes sur les Moutons

Avant de pique-niquer sur l'île, nous décidons d'en faire le tour, en prenant la précaution de ne pas trop s'approcher de la zone de nidification des sternes.
L'île a une surface de 5 hectares. Son nom lui vient, dit-on, de l'existence de troupeaux de moutons qui auraient été jadis détruits par les rats.
Les marins lui donnent le nom breton de Moelez. Le beau menhir que l'on y voit prouve qu'elle était habitée déjà dans les temps préhistoriques.
Elle n'est pas habitée mais abrite un phare automatisé.
Cette île est entourée de rochers, dont les principaux sont Trévarec et Penanguen ; aussi ces parages sont très dangereux.

Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons

Le phare a été construit en 1879. Avant la dernière guerre, malgré la petitesse de l'île, un couple de gardiens y vécut et éleva ses onze enfants dont sept naquirent au phare. Le phare mesure 17,10 mètres et s'élève à 20,10 mètres au-dessus du niveau de la mer. Son feu blanc, vert et rouge à 2 occultations 6s est éclairé par une lampe de 150 W. Il a une portée de 15 milles (environ 27 km). Il est automatisé depuis 1993 et télécontrôlé depuis Concarneau.

Nous débarquons près de la cale. Deux canons gisent en haut de la plage.

Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons

Après le pique-nique, nous échangeons avec le gardien recruté par Bretagne Vivante pour surveiller les colonies de sternes.
Il est présent sur l'île pendant un mois et demi, avant d'être remplacé.
Il surveille la zone de nidification et nous propose de monter sur son "cabanon" pour nous faire découvrir les différentes espèces d'oiseaux présents sur les Moutons.

Des sternes sur les Moutons

Perché sur le toit du cabanon, nous profitons d'une vue magnifique.

Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les Moutons

Dans le cadre du programme européen intitulé " Conservation de la sterne de Dougall en Bretagne", depuis l’été 2006, des panneaux solaires remplacent, en période estivale, l’aérogénérateur pour produire l’énergie nécessaire au fonctionnement du phare de l’île aux Moutons. La sterne de Dougall est aujourd’hui l’un des oiseaux de mer les plus rares d’Europe. Elle s’est reproduite à l’île aux Moutons jusqu’au début des années 1970 (360 couples). Depuis, elle est présente occasionnellement. Chaque année, l’éolienne qui alimentait le phare était responsable de la mort accidentelle de sternes.
Afin de favoriser le retour de la colonie de sternes de Dougall sur l’île aux moutons, 60 panneaux solaires ont été fixés sur des supports en aluminium marine. L’énergie électrique est acheminée au phare par un câble enterré. Les armoires contenant les régulateurs, batterie d’accumulateurs, coupleurs et l’automate gérant l’énergie sont installées au rez de chaussée du phare.

Des sternes sur les Moutons

La migration est un phénomène inscrit dans le patrimoine génétique de chaque oiseau et qui répond à un besoin de nourriture abondante toute l'année.
Après migration et hivernage, la survie est de 15 à 25% chez les oiseaux de première année.

Des sternes sur les Moutons
Des sternes sur les MoutonsDes sternes sur les Moutons
Des sternes sur les MoutonsDes sternes sur les Moutons

La sterne de Dougall :
37 cm, tête noire et pattes rouges comme la Pierregarin mais bec noir à base rouge et queue plus effilée
Migrateur rare, à protéger absolument.
Hiver : littoral Ouest africain
Reproduction : avril - juillet, 1 à 2 oeufs
Nourriture : petits poissons, vers marins.
Population sur l'île aux Moutons (été 2013) : 14 couples
Arrivée : mi avril, mi mai
Départ : fin août, octobre

La sterne Pierregarin :
C'est la plus commune.
36 cm, calotte noire, bec rouge pointe noire, pattes rouges
Oiseau migrateur
Hiver : littoral Ouest africain
Nidification : mai - juillet; 2 à 3 oeufs
Nourriture : petits poissons, vers marins.
Population sur l'île aux Moutons (été 2013) : 120 couples
Arrivée : fin mars, avril
Départ : août et septembre

La sterne Caugek :
La plus maritime, plus grande que la Pierregarin
41 cm, calotte noire hérissée, bec noir à pointe jaune, pattes noires
Oiseau migrateur
Hiver : littoral Ouest africain
Nidification : mai - juillet; 1 à 2 oeufs
Nourriture : petits poissons, vers marins.
Population sur l'île aux Moutons (été 2013) : 1473 couples
Arrivée : mars, avril, mai
Départ : août à octobre

L'huitrier Pie :
Un nicheur des Moutons
Sédentaire
42 cm, plumage noir et blanc, long bec rouge orange, pattes roses
Nidification : avril - juillet; 2 à 3 oeufs
Nourriture : coquillages (huitre exceptée), mollusques.
Population sur l'île aux Moutons (été 2013) : 22 couples

Le Gravelot à collier interrompu :
Un limicole nicheur aux Moutons
17 cm, aspect pâle, 2 tâches noires (poitrine), pattes gris-noir
Migrateur en déclin
Hiver : Afrique du Nord
Nidification : mars - avril; niche au sol, 3 oeufs
Nourriture : vers marins, mollusques, insectes.
Population sur l'île aux Moutons (été 2013) : 6 couples

Après ce cours très instructif, nous quittons l'île aux Moutons et revenons à Mousterlin, conscients d'avoir vécu une superbe journée, dans un environnement privilégié, et témoins d'une belle rencontre.

Des sternes sur les MoutonsDes sternes sur les Moutons
Des sternes sur les MoutonsDes sternes sur les Moutons
Des sternes sur les MoutonsDes sternes sur les MoutonsDes sternes sur les Moutons
Des sternes sur les MoutonsDes sternes sur les Moutons

Publié dans Rando Bretagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article