Concarneau : la ville close

Publié le par yanike-kayak

Concarneau : la ville close

Samedi 23 mars 2019

Les photos non signées Pascal J - Yanike Kayak sont de Jean Drouglazet.


Le printemps est là, beau soleil et peu de vent, un temps idéal pour le kayak de mer.
Les amis de Plouhinec ont prévu une session vagues à Penhors.
Après une semaine un peu éprouvante au niveau boulot et après avoir encaissé les 5 heures de décalage horaire d'un voyage au Canada, je sens que je n'ai pas assez d'énergie pour m'affronter aux vagues.
Avec Jean, qui est dans le même état d'esprit après une sortie aux Etocs la veille, nous prévoyons donc une balade tranquille dans la baie de Concarneau.
Pascal B, Guenaelle, Pierre, Cécile et Lionel ont répondu à notre invitation.
Nous nous retrouvons à 14h00 à la cale de Beg-Meil.
La marée est basse à 12h25 et haute à 18h30 coefficient 109.
La baie de Concarneau sous le soleil est magnifique, l'atmosphère est calme et sereine.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Les belles propriétés rayonnent sous le soleil

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous partons vers 14h20 pour une traversée de la baie vers Concarneau.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous naviguerons sur une distance d'environ 7 milles nautiques.

Concarneau : la ville close

Quelques bateaux de pêche sont au mouillage, le port de Beg-Meil reprend vie après l'hiver.

Concarneau : la ville close

La traversée s'effectue tranquillement, nous arrivons devant la chapelle de la Croix.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous longeons le Marinarium, dont une porte donne sur l'océan.
Derrière cette porte se trouvent les bassins.
Le Marinarium est situé dans la plus ancienne station de biologie marine du monde (1859), désormais rattachée au Muséum national d'Histoire naturelle. C'est à Concarneau que sont réalisées les premières expériences d'aquaculture marine, identifiés de nombreux organismes du plancton, décrites de nouvelles molécules d'intérêt thérapeutique, découvertes de nouvelles espèces de poissons.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous rentrons dans le port de plaisance...

Concarneau : la ville close

...et arrivons devant la ville close.
L'imposante Tour du Fer à Cheval se présente devant nous.
Le Fer à Cheval est un renforcement des défenses qui a englobé, au XVIe siècle, des remparts plus anciens et cerne la place appelée « du Petit Château »
Sur la gauche, la plus petite Tour du Maure.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Sur la droite nous apercevons au loin la Tour aux Chiens.

Concarneau : la ville close

Nous virons à bâbord pour atteindre le deuxième pont-levis, qui permet aux piétons de rentrer dans la ville.
Nous apercevons le beffroi, qui est sans doute l'élément le plus célèbre de la ville.
Symbole de Concarneau, il est lié à l'histoire de la mesure du temps.
Pour connaître l'heure, les Concarnois profitaient des sirènes des usines et des cloches des églises, mais l'horloge devient progressivement un instrument indispensable.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Du port de Plaisance, nous bénéficions d'un point de vue unique et privilégié sur les fortifications.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous apprécions le lieu, et attirons la curiosité des passants, dont certains nous envient.
Pour Pierre, ce passage sous les ponts-levis est une première; lors de ses dernières visites en kayak, il n'y avait pas assez d'eau.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Nous sommes au pied du beffroi qui marque l’entrée de la vieille ville fortifiée.
Il est équipé d’une horloge et d’une cloche. En haut du campanile trône une girouette représentant un bateau.
Le cadran solaire, sur le mur d’enceinte, porte une inscription qui indique « tempus fugit velut umbra » : « le temps passe comme une ombre ».
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous poursuivons notre balade autour des fortifications...devant nous la Tour du Major.

Concarneau : la ville close

Devant la Tour Neuve, un navire de pêche, l'Hémérica, construit en 1957, est amarré. Il est la propriété du Musée de la Pêche.
Son histoire montre qu'il n'aurait jamais dû porter ce nom car c'est par erreur qu'il a été rebaptisé Hémérica aux Affaires maritimes.
« Quand il a été construit, en 1957, son propriétaire (l'armement Le Huédé à Lorient) lui avait donné comme nom « Pactole ».
Quand l'armement Nicot a racheté ce navire, Pierre Nicot, estimant "qu'il ne gagnait pas un sou avec ce navire", avait décidé de le rebaptiser.
En général, l'armement Nicot, en référence au père du patron qui était grainetier, donnait à ses bateaux un nom de fleur ; comme Ancolie, Anthémis, Héliotrope, ou encore Baccara.
Pierre Nicot a donc demandé à un de ses salariés d'aller aux Affaires maritimes pour faire rebaptiser le "Pactole" et lui donner le nom d'Hémérocalle ; petite fleur très prisée au japon.
Mais la route était longue et entre le bâtiment de l'armement et celui des Affaires maritimes, Hémérocalle est devenu Hémérica ».
(source : Le Télégramme, 12 juin 2017)

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

De la Tour Neuve, nous apercevons au loin la Tour aux Vins.

Concarneau : la ville close

Au nord de la ville close, nous voyons les chantiers navals et le port de pêche.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Un cormoran profite du soleil pour se sécher les ailes.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous longeons les remparts jusqu'à la Tour aux Vins.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous arrivons sur la balise près de la Tour du Passage.
Nous croisons un petit bateau qui fait la traversée entre le Passage Lanriec et la ville close.
Cette traversée de 200 mètres environ est la “plus petite croisière du monde” avec un trajet qui ne dure que 3 minutes.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous passons la porte du Passage, la Tour aux Chiens et le Fer à Cheval, et sortons du port.
Après le Marinarium, nous retrouvons la chapelle de la Croix, appelée aussi chapelle Notre-Dame de Bon-Secours, qui date du 15e siècle .

Concarneau : la ville close

En quittant Concarneau, nous rencontrons un groupe de 3 kayakistes, dont Gervais, avec lequel nous avons déjà fait quelques milles en kayak du côté de l'île Verte, de Molène ou des Glénan.
 

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous croisons aussi des rameurs de Port-la-Forêt.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous entamons la traversée vers Beg-Meil.
Elle sera plaisante, face au soleil couchant.

Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close
Concarneau : la ville close

Nous débarquons sur la plage près de la cale de Beg-Meil, après être passé près du Bacchus II, au mouillage.
Après avoir ramassé notre matériel, nous partageons chocolat, thé et gâteaux.
Nous avons vécu une belle balade sous le soleil.
Faire le tour de la ville close de Concarneau en kayak est un privilège qui offre de beaux points de vue.
Pour certains c'était une première.
Pour d'autres, c'est une énième fois, mais la météo, la marée, les couleurs, les bateaux, etc...font que chaque visite a quelque chose d'unique.

Vive le kayak !

Concarneau : la ville close

Publié dans Rando Bretagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article