Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Publié le par yanike-kayak

Porz Lanvers - Tréboul

Lundi 20 février 2017:

A la demande de Jef, Jean-Yves nous a proposé une rando kayak de Pors Théloen à Bestrée, en passant par la pointe du Raz.
En ce lundi matin, Jean-Yves, Marie-Jo, Jef, Jean et votre serviteur (Pascal) se retrouvent donc à Pors Théolen, pour constater un brouillard dense et une visibilité très réduite.
Nous prenons un café à la buvette de Pors Théolen, et nous décidons de mettre en oeuvre le plan B, estimant que la navigation initialement prévue peut être dangereuse par manque de visibilité.
"Un bon marin est un marin qui revient au port avec son bateau"
Nous partirons donc de Porz Lanvers pour suivre la côte jusqu'à Tréboul.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Nous suivons Jean-Yves jusqu'à Pors Lanvers.
Nous préparons nos kayaks et embarquons vers 11h30.
Marie-jo assurera la navette vers Tréboul.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Photo Marie-Jo Jacq

Photo Marie-Jo Jacq

Bien que la mer soit un peu agitée, le départ de la cale se fait sans difficulté.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Nous partons donc sur un parcours côtier, la visibilité est très réduite.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Le brouillard donne à la côte un aspect fantasmagorique.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

La houle nous permet de faire des petits surfs.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

La côte est magnifique, les fougères l'habillent en cette saison d'une couleur marron oranger.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Nous arrivons à la pointe du Millier, surmontée d'une maison-phare, construite en 1881.
La lanterne se trouve perchée à 34 mètres au-dessus de la mer.
Le bâtiment se présente sous la forme d’une tour à demi encastrée dans la maison de gardien. Il est propriété de l'État, son électrification date de 1965 et a été automatisé en 1993.
En 1945, l’optique du feu fut enlevée et le feu transformé en mirador par les Allemands.
Jusqu'à récemment, l'association Phare en Cap avait une autorisation d'occupation. Son but est de proposer des expositions temporaires et de créer un hébergement de type résidence d'artiste.
Le Conservatoire du Littoral, nouvel acquéreur, envisage de créer un gîte patrimonial.
A suivre...

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Nous contournons la pointe, et, après une navigation de 1,8 milles, nous accostons pour pique-niquer.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

L'arrivée sur ce champ de cailloux est un peu délicate, mais, avec un peu de patience, nous préservons nos bateaux.
Il faut surtout être vigilant à ne pas se blesser sur les pierres glissantes.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Après le pique-nique, tandis que Jef et Jean font une balade vers le phare, je prends la direction du moulin de Kériolet.
Edifié en 1868, ce moulin est impressionnant avec sa roue de 8 mètres de diamètre.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Après cet intermède bucolique, nous repartons.
La mise à l'eau est plus facile que l'accostage.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Nous poursuivons notre balade côtière vers l'Est, sur une distance de 5,2 milles jusqu'à Tréboul.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Nous sommes sous le charme de la beauté sauvage de ces criques creusées dans des falaises de chaos granitiques.
Celles-ci culminent parfois à soixante-dix mètres au dessus du niveau de la mer.
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

La mer est parfois hachée, les vagues surgissent sans prévenir.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Le brouillard qui enveloppe le paysage, le vol somptueux des oiseaux...magique !

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Nous passons la pointe de la Jument, et admirons cette  terre rude, battue par la mer et les vents.
Les paysages sont sauvages et magnifiques.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Après les Roches blanches et la pointe de Leydé, nous arrivons à Tréboul, laissant le rocher Le Coulinec à bâbord.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Marie-Jo, qui randonne sur le sentier côtier, capture ces instants du haut de la falaise.

Photo Marie-Jo Jacq

Photo Marie-Jo Jacq

Sur tribord des ruines en bord de mer contrastent avec l'architecture de la résidence des Sables Blancs, face à la plage.

Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun
Porz Lanvers - Tréboul, la côte sauvage du Nord Cap-Sizun

Avant de débarquer sur la plage des Sables Blancs, Jean et moi passons quelques esquimautages, histoire de ne pas perdre la main.
Nous laissons nos kayaks sur le rond-point derrière la plage.
Après avoir profité de la douche (froide) près de la plage et s'être changés, Jean-Yves conduit Jef et moi à Porz Lanvers, pour récupérer nos véhicules.
Nous revenons à Tréboul pour charger notre matériel sur nos voitures.

Photo Marie-Jo Jacq

Photo Marie-Jo Jacq

Ainsi se termine cette belle rando, réalisée malgré des conditions météo peu engageantes.
La côte nord du Cap Sizun est magnifique sous le soleil, mais elle garde aussi son charme dans le brouillard de février.
Vive le kayak !

Publié dans Rando Bretagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jef 26/02/2017 12:06

extra ton récit et tes photos ! Merci Pascal.