Symposium 2013 - Llança - Espagne (2/2)

Publié le par yanike-kayak

Symposium international de kayak de mer  - 23 au 25 mars 2013 - Llança (Espagne)

L'album photos est consultable ici (et dans la rubrique Albums Photos)

Lundi 25 mars :

Dernier jour du Symposium. Nous nous réveillons avec le soleil.Bac-a-sable.jpg
Le petit déjeuner est pris dans notre "bac à sable"
La chaleur bienvenue du soleil permettra de sécher les vêtements. Avec les averses de la veille et les esquimautages, ceux-ci en ont bien besoin.
Après un brief dans le gymnase, chacun rejoint l'atelier dans lequel il s'est inscrit.

Atelier Préparation d’une traversée ou expédition

Nous réalisons cet atelier d'une journée avec Urs Steiner. Laissons-le se présenter :
"Urs Peter Steiner, J'ai 69 ans et suis citoyen suisse. Professeur de canoë et de kayak au sein de la fédération allemande de canoë-kayak (Deutscher Kanu Verband) et depuis 1983 entraineur en eaux vives pour la compétition et le loisir.
Cela fait maintenant 17 ans que j'appartiens également à la Salzwasser Union et depuis 12 ans instructeur au sein de cette même association.Comment suis-je arrivé au canoë-kayak?.........
Valence, France; Juillet 1953. Au cours d'un voyage depuis Genève jusqu'au Delta du Rhône, avec mon bateau pliant. Je suis éreinté, étendu dans ma tente aux abords du Rhône ; mon père en face de moi me raconte des histoires du fleuve, de la région de l'Ardèche et de ses grottes, qui sera notre prochaine étape. Aix en Provence, Avignon et ses papes, la Camargue et ses chevaux blancs, la mer Méditerranée, Gibraltar et ses singes, Tanger, l'Afrique. Le virus "pagaie passion" a fait une nouvelle victime. D'autres fleuves tels le Rhin ont suivi, etc.
Ardèche, France; Juillet 1976. Premiers voyages en eaux vives accompagné de la famille et jusqu'en 1980 de la compétition en C2 avec ma femme et notre fils en K1 à travers, l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse, l'ex Yougoslavie, la France et l'Espagne.urs steiner2

Pilos, Grèce; Août 1988, notre première excursion en mer par le Péloponnèse. Nous en avons tiré un bon enseignement et sommes définitivement devenus des esclaves des eaux salées. Depuis lors de nombreux voyages à travers : la Grèce, le Portugal, la Turquie, l'Italie, la Scandinavie, le Canada, les Pays-Bas, le Danemark et sans parler des côtes du Nord de l'Allemagne. Ma spécialité est la conduite d'expéditions sur plusieurs semaines dans des contrées connues, îles et archipels. Le plus souvent accompagné de ma femme. J'ai participé à des symposiums internationaux, des stages éducatifs en Angleterre, Pays-Bas et Allemagne où j'organise et conduit les formations et entrainements de la Salzwasserunion.
Avec Hakola, Detlev, Bernhard, nous organisons et conduisons depuis de nombreuses années les stages et autres évènements, et de ce fait nous formons une équipe très éprouvée."

Prepa-depart-atelier.jpg
La plage est très animée. Les kayakistes se préparent pour les différents ateliers.
Urs nous donne consigne d'emmener des boites de conserve.
Il nous explique comment bien répartir le poids dans le kayak avant de partir en rando.
Dans notre groupe, l'échauffement est assuré par Dominique Calderon.Phare.jpg
Nous mettons cap au sud. Dominique mène le groupe.
Nous passons devant le phare d'Arenella et traversons la baie de Port de la Selva.Tamariua.jpg
Nous faisons halte dans la petite crique de Tamariua, à l'est de la pointe de la Creu, à environ 4,2 miles de Llança.  Carte Atelier lundi

Une fois débarqué, Urs distribue les rôles.
Un premier groupe entreprend la contruction d'un four en pierre et la recherche de bois pour l'alimenter.
L'objectif est de faire cuire du pain.
Four
En voici la recette (merci Béatrice pour ta prise de notes in situ)
Pour le pain :
Une bassine
1 kg de farine prémix (spéciale machine à pain avec déjà levure, sel dedans)
2 sachets de levure de 16g chacun
600 ml d'eau

Cela permet de faire deux pains moyens
Mélanger et pétrir un bon quart d'heure
Couvrir et laisser reposer en plein soleil 1h (peut-être pas par 40° à l'ombre)
Tasser la boule en la laissant tomber de haut dans la bassine 4 fois (Urs ne sais pas pourquoi mais son pote boulanger lui a dit de le faire, il le fait)

Four-2.jpg
Pour le four :
Repérer et monter le four en des pierres plates qui n 'explosent pas sous l'effet de la chaleur.
Le four doit avoir pile la largeur du récipient (une poële) dans lequel cuira le pain
Prévoir une grande pierre plate pour fermer le four et des petites pierres pour boucher les pierres non jointes.
Y faire du feu pendant 1h30. Prévoir le bois en conséquence.
Enlever la pierre plate qui ferme le four (prévoir manettes car elle est brûlante)
Enlever le bois restant et les cendres
Couvrir le fond de sable (deux bonnes poignées)Pain.jpg
Poser le pain sur/dans le récipient, enfourner
Fermer le four avec la pierre plate
Laisser cuire pendant 40 mn.
Ouvrir le four, sortir le pain
Laisser un peu refroidir
Couper, déguster, c'est délicieux on dirait un vrai.

Un autre groupe va résoudre le problème suivant :
En rando avec bivouac(s), comment chauffer sa nourriture, sans réchaud (gaz, alcool, etc...) et sans détériorer la nature (cela exclu donc le feu au sol) ?Hobo
Urs nous propose la solution suivante, qu'il baptise le Hobo :
Vider une boite de conserve de son contenu (verser celui-ci dans une casserole)
Prendre une sardine de la tente, et percer, à l'aide d'un maillet ou d'un caillou, une première série de trous à la base de la boite, sur son diamètre
Faire de même une seconde série de trous, juste au-dessus
Faire une troisième série de trous en haut de la boite, toujours sur son diamètre.
Découper une petite fenêtre dans le métal, sur 3 côtés, et replier.Hobo-2.jpg
Insérer plusieurs sardines dans la 2ème rangée de trous.
Mettre du bois et des brindilles dans la boite.
Pour créer l'équivalent d'un allume-barbecue, prendre un tampax et le déployer (d'où la nécessité de la mixité en rando !)
Enduire le tampax de vaseline (celle qui nous sert à entretenir nos trappes de pont)
Déposer dans la boite et enflammer, la combustion tiendra longtemps
La température dans la boite s'élève rapidement, le sol n'est pas brulé, le cahier des charges est donc respecté !
Déposer la casserole sur la boite
Rajouter du bois par la petite fenêtre si besoin
Laisser cuire
Et enfin déguster !

Brainstorming.jpg
Pendant le temps de cuisson du pain, Urs nous fait un topo sur "comment préparer une expé ?"
Autour d'un paper déposé au sol, chacun vient y inscrire ses idées.
Urs nous fait partager son expérience :
la composition du groupe (pour lui, le nombre idéal est 6)
le matériel (vêtements, tente, couchage, ...)
l'équipement du kayak
la gestion de la nourriture
la gestion du groupe
les temps de repos (3 jours de navigation, 2 jours de repos, 2 jours de navigation, un jour de repos, etc...)
Les infos diverses (visas, assurances, politique, réglementation locale, etc...)
la gestion de la santé (vaccins, médicaments, etc...)
son conseil pour la gestion des wc : accrocher un sac étanche à un arbre, contenant tout le nécessaire.
si le sac est absent, on se retient et on ne va pas déranger le compagnon de rando en plein travail !

Retour-atelier-Urs.jpg
Le temps passe vite, en si bonne compagnie et sous ce beau soleil.
L'atelier est passionnant, mais il est temps de rentrer à Llança.
Nous reprenons la mer, en faisant un peu de rase-cailloux.

Nos trois jours de symposium se terminent.
Nous sommes ravis de cette expérience.
Les échanges, les rencontres ont été fructueux. Nous avons appris et progressé.
Un grand merci à José Calderon et à toute son équipe.
Chapeau bas, respect, Mesdames, Messieurs pour cette superbe organisation.
Merci à tous les instructeurs, pour leur simplicité, leur humilité et leur goût du partage.
Nous avons envie de prolonger un peu ce plaisir, nous restons donc pour la semaine d'activités proposée par l'organisation.

A suivre...

Symposium 2013 - Llança - Espagne (2/2)

Publié dans Rando Méditerranée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article