Saint-Pabu (Aber Benoit) - Carantec

Publié le par yanike-kayak

Rando Kayak Saint-Pabu (Aber Benoît) - Carantec : 9 au 13 août 2010

Après une année de pratique au Club de Canoë Kayak de Quimper Cornouaille, noous profitons de nos congés d'été pour organiser notre première randonnée kayak en totale autonomie.
Après avoir étudié la météo et les courants de marée, nous choisissons de tirer profit d'une semaine aux forts coefficients de marée (91 à 112), car en arrivant le soir sur la côte à marée haute, nous réduisons significativement l'épreuve du portage des bateaux après nos longues heures de navigation.
Nous avons défini nos étapes au préalable : nous dormirons chaque soir dans un camping en bord de mer. Nous avons repéré les plages d'accès à ces campings, la difficulté étant parfois de visualiser ceux-ci en mer, le kayak étant très bas sur l'eau. Certains propriétaires de camping sont surpris quand nous les informons que nous arrivons par la mer.

  • Etape 1 : lundi 9 août - Coeff marée 91

Saint Pabu – Aber Wrach – Saint Cava – Camping Meledan (Kelerdut, Plouguerneau)

Départ Saint Pabu 16h40

Le point de ralliement est à Roscoff. Après avoir fait les courses le lundi matin, les kayaks sont chargés sur une voiture et nous nous dirigeons vers Saint-Pabu avec nos amis ; après un pique-nique et la préparation des bateaux, ceux-ci ramèneront notre véhicule sur Roscoff.
Nos kayaks sont bien chargés, nous ne pouvons les porter à deux !!!

16h40 : c'est le départ pour "la Grande Aventure"...

Le temps est couvert, mais nous avons le vent et le courant avec nous. Direction le camping de Meledan, en face du phare de l'île Vierge, que nous repérons grâce à un "gwen ha du" planté sur un mobil-home.L'endroit est bien calme, notre matériel attire les regards et favorise le contact.Nous nous empressons de monter nos tentes, redoutant une pluie menaçante.

Carte-Saint-Pabu-Carantec-Jour-1.JPG

  • Etape 2 : mardi 10 août - Coeff marée 103

Lilia – Plouguerneau – Cumic – Nodeven – Guisseny – Camping Neiz Vran

Après une nuit de sommeil, nous nous réveillons sous un ciel bien gris.
Le gardien du camping, un britannique pur souche, inquiet pour notre devenir, vient nous offrir le café...et la méteo !
Le portage et la mise à l'eau nous prendrons du temps car l'accès à la mer n'est pas très aisé ; il faut se frayer un passage parmi les rochers et les goémons, et la glissade nous guette à tout moment !!! Nous sommes obligés de transporter les kayaks avant de les charger.
Ce mardi sera la plus mauvaise journée de la semaine, la pluie s'invite et le vent forcira jusqu'à force 5 dans l'après-midi.Heureusement, il souffle d'ouest en est et nous l'avons dans le dos.
Après avoir longé la côte, déserte en ce mois d'août, nous arrivons en soirée, sous une pluie battante, sur la plage devant le camping de Neiz Vran.L'accès au camping n'est pas direct, il nous faut marcher un peu.
Le propriétaire nous avise qu'il n'a plus d'emplacement pour des tentes, mais pris de pitié pour ces deux courageux kayakistes trempés, il nous propose de nous héberger pour la nuit dans une caravane inoccupée, pour le même tarif.
Nous acceptons avec plaisir, réalisant que nous n'aurons pas à installer nos tentes sous la pluie.
Jo, un kayakiste propriétaire d'un mobil-home, nous propose sa remorque pour transporter nos bateaux.
Nous apprécions cette solidarité, et Jo partagera un peu plus tard ses souvenirs de rando, au bar du camping.
Le lendemain matin, Jo et son frère nous aideront à préparer les kayaks pour un nouveau départ. Délaissant un concours de palets, ils nous verront partir sur l'eau, non sans une certaine envie.

Carte Saint-Pabu Carantec Jour 2

  • Etape 3 : mercredi 11 août - Coeff 111

Neiz Vran – La Digue – Kerlouan – Kerverven – Brignogan Plages – Plounéour Trez – Goulven – Keremma – Lannurien – Saint Eden – Camping Poulfoen (Plouescat)

Le ciel est bas, mais nous n'avons pas de pluie. Les oiseaux sont nos principaux compagnons de route.
Nous trouvons des passages entre les rochers, traversons des champs de goémons.
Parfois nous avons l'impression de naviguer dans un aquarium. La grande marée nous offre des paysages extraordinaires....
Le soleil fait son retour dans l'après-midi, notre ligne de pêche que nous laissons filer dès que possible, nous fera le cadeau d'un lieu de bonne taille ;  nous n'aurons pas d'hésitation pour décider du menu du dîner.
Le camping de Poulfoen nous accueillera en soirée. Les rares touristes sont étonnés de nous voir arriver par la mer, et impressionnés des distances parcourues. Durant cette journée, le vent et le courant nous ont encore bien aidés ! Le camping nous offre un panorama à 360° sur les environs. Magique !!!
Nous plantons nos tentes, faisons sécher nos vêtements, et apprécions une bonne douche chaude.

Carte Saint-Pabu Carantec Jour 3

  • Etape 4 : jeudi 12 août - Coeff 112

Poulfoen – Kerfissien – Kerbrat – Mogueries – Santec – Le Pouldu – Roscoff – Ile de Batz

La mise à l'eau nous prendra presque deux heures, à travers les rochers et les goémons, mais c'est sous un soleil bien établi que nous prenons la direction Roscoff et l'île de Batz. La traversée entre Roscoff et l'ile est un peu sportive, mais nous oublierons vite nos émotions dans le petit havre de quiétude que nous offre le camping de l'île de Batz, au pied du phare, presque les pieds dans l'eau...à marée haute !
Nous avons pêché un autre lieu, encore plus grand ; nos gamelles sont trop étroites pour le cuire en un seul morceau....mais quel plaisir de manger du poisson frais après une journée de navigation !

Carte Saint-Pabu Carantec Jour 4

  • Etape 5 : jeudi 32 août - Coeff 109

Ile de Batz – Roscoff – Port du Bloscon – Sainte Anne – Ile Callot – Château du Taureau – Ile Louet – Carantec

Nous longeons la côte sud de l'île de Batz et nous traversons vers Roscoff.
Devant le port en eau profonde du Bloscon, nous nous sentons très petit à côté des ferries. L'endroit est agité, et nous devons être vigilants pour ne pas avoir à tester l'efficacité de nos esquimautages.
Nous mettons le cap vers l'îlot Sainte-Anne puis traversons vers l'île Callot, que nous contournons par le nord pour rejoindre Jean-Yves, qui vient de Carantec. Après une pause pique-nique sur un îlot, nous partons en direction du Chateau du Taureau. Nous faisons ensuite une halte sur l'île Louët, sur laquelle nous admirons le magnifique petit phare. Puis nous reprenons notre route vers Callot, avant de revenir sur la plage du Kelenn à Carantec, terme de notre périple.
Nous avons donc réussi notre première rando kayak en autonomie. Ces cinq jours en mer nous laissent des souvenirs de paysages magnifiques, de merveilleuses rencontres, d'une belle solidarité, et l'impression d'avoir voyagé hors du temps.
Nous sommes heureux de l'avoir fait après un an de pratique, nous avons progressé dans de nombreux domaines, en particulier sur le chargement des bateaux :=)

Nous n'avons qu'une seule envie... RECOMMENCER !!!

Nous faisons le pari que l'été 2011, nous pourrions randonner en Méditerranée, histoire de troquer nos vareuses contre des manches-courtes et nos tentes pour des hamacs...

Carte Saint-Pabu Carantec Jour 5

Distance parcourue : 15 à 20 miles par jour – environ 90 miles sur la semaine

Publié dans Rando Bretagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article