Golfe du Morbihan

Publié le par yanike-kayak

  Rando kayak Golfe du Morbihan - 22 au 25 juillet 2011

  • Vendredi 22 juillet :

- Tentative de départ de Conleau, mais difficulté accès mer et stationnement payant.
- Départ de Port Anna, commune de Séné.
- Pique-nique sur le quai, puis préparation des kayaks.
- Mise à l'eau vers 17h00.
- BM à 18h04 à Vannes, coef 54.


Passage entre île Boédic et continent, puis île Boede, mais pas assez d'eau pour contourner.
Retour entre Boedic et Boede puis direction île de Lern.
Rencontre avec un bateau à moteur, les deux pilotes sont perdus, ils désirent rentrer sur Vannes et n'ont pas de carte.
Nous les renseignons sur la route à prendre.
A l'est de Lern, un voilier est échoué, une femme et deux enfants à bord, ils attendent la marée montante.
Le ciel se couvre, un gros grain nous surprend, nous accostons à Lern pour mettre nos vareuses, mais nous sommes trempés.
Nous mettons le cap vers Drennec et les îles Logoden afin de trouver notre lieu de bivouac, en longeant la côte nord-est de l'île d'Arz.
Les îles Logoden sont un peu hautes à notre goût, nous faisons cap au sud vers l'île Mouchiouse. Celle-ci est protégée par de nombreux panneaux "propriété privée", "pêche interdite"...
Cap à l'ouest vers l'île Piren dont la côte sud nous offre un superbe bivouac : bois de pins et accès facile.
Il est 21h30, nous installons nos hamacs et nos tarps. Nous mettons nos kayaks à l'abri des arbres, et nous restons discrets.

Durant cette journée, nous avons parcourus environ 9 miles nautiques.
Pendant la nuit, nous avons une visite, peut-être un renard, qui se restaure dans notre poubelle.
La fraicheur du matin, environ 10°, nous réveille. Petit déjeuner et séchage du matériel au soleil, nous repartons vers 11h30.

 

Golfe Morbihan carte jour 1

  • Samedi 23 juillet :

 

Golfe Morbihan carte bivouac

- PM Vannes 12h36, coef 44
- PM Port Navalo 10h33
- BM Vannes 18h53
- BM Port Navalo 17h24
- Eclaircies, température 20°, vent ouest forcissant 4-5    l'après-midi.

- Distance parcourue : env 13,5 miles nautiques.


De l'île Piren, direction côte nord est de l'île aux Moines.
Nous repérons un bivouac possible sur l'île aux Moines, à l'ouest des îles de Brouel.
Nous longeons l'île aux Moines jusqu'à la pointe de Brannec, puis nous traversons vers l'île Brannec et nous suivons la côte de l'île de Govihan.

 

La plage à l'est de Govihan étant trop fréquentée, nous mettons le cap vers l'île Stibidenn, propriété de Danièle Darrieux, où nous avons repéré une petite plage pour pique-niquer (arrivée vers 14h00). Les héritiers de l'actrice y possèdent des chiens Terre Neuve, que nous n'avons pas rencontrés.
Nous repartons vers 15h30, cap vers Govihan, que nous longeons jusqu'à sa pointe sud. Nous traversons vers le Logéo et nous suivons la côte nord de la Presqu'île de Rhuys, pointe de Saint Nicolas, pointe de Kerners. Nous naviguons face à un vent d'ouest de force 4 à 5.
Passé la pointe de Kerners, nous traversons dans le courant par Hent Tenn et la Jument puis pointe sud de Berder. Nous rejoignons la pointe nord de Gavrinis, avec l'idée de trouver un lieu de bivouac.
Nous passons l'île Longue puis Radenec, sur laquelle nous repérons sur la côte sud une maison fermée dont le jardin muré aurait fait un bon abri, mais nous respectons la propriété privée !
Nous nous approchons de la côte Est de Er Runio, mais l'approche est difficile à cause des parcs à huitres, sur lesquels nous frottons nos bateaux (aïe, le gelcoat !).

 

Golfe Morbihan carte jour 2

Nous poursuivons vers l'ilot du Grand Huernic. Nous accostons vers 19h30. Le petit coefficient de marée nous permet de profiter de la minuscule plage pour  installer notre bivouac, version tarp tendu entre les deux kayaks. Nous construisons un muret de pierre afin de préserver notre campement de la marée montante (PM 23h18, coef 40).
La nuit tombée, les projecteurs des vedettes à touristes nous éclairent lors de leur passage.
Bien que fatigués par une grosse navigation par vent contraire une grande partie de la journée, nous trouverons difficilement le sommeil; la cause : une rave-partie organisée dans une propriété sur le continent, face à notre île d'un soir. Le son est très fort  et la "musique" (boum, boum, boum !)  est diffusée en continu jusqu'à notre départ le lendemain matin.

 

  • Dimanche 24 juillet :

- PM Port Navalo 11h53, coef 37
- PM Auray Saint Goustan  11h57
- BM Port Navalo 18h26
- BM Auray Saint Goustan 18h27
- Temps gris, crachin le matin jusqu'à 9h30.
- Vent ouest nord ouest 2 à 3 beaufort, forcissant 4 l'après-midi.

- Distance parcourue : environ 19 miles nautiques.


Petit crachin au réveil, mais qui ne dure pas. Départ vers 10h30 pour la remontée de la rivière d'Auray.
Visite du petit port du Bono et de son pont en bois.
Arrivée à Saint Goustan vers 12h30. Nous ne pouvons traverser Saint Goustan car la rivière est barrée par l'organisation des joutes du Loch.  17 communes du Pays d’Auray ont participé à ces joutes nautiques organisées par l’association Kiwanis d’Auray. Tout au long de la journée, les équipes se défient  sur l’eau dans une ambiance bon enfant, et avec beaucoup de bonne humeur ! La tradition veut que chaque équipe se déguise pour l’occasion.
Nous accostons sur une petite cale dans le port, afin de pique-niquer sur l'herbe au bord de la rivière. Après l'ambiance techno de la dernière nuit, nous profitons de l'ambiance festive de ces joutes colorées.

 Golfe Morbihan carte jour 3

Nous terminons notre séjour à Saint-Goustan par un thé pris à la terrasse du Franklin (Benjamin FRANKLIN foula la première fois le sol de France à Saint-Goustan)
Vers 15h00, nous entamons notre descente de la rivière vers la mer.
Nous faisons une halte à l'est de la pointe du Blair, face aux Sept Iles. Nous naviguons ensuite vers Radenec  et nous longeons l'île Longue par l'ouest.
Nous traversons la passe vers la pointe du Monteno, dans un courant dont les vagues sont accentuées par le passage des nombreuses vedettes.
Nous longeons la côte jusqu'à la pointe de Saint-Nicolas et nous traversons vers la pointe du Nioul, au sud de l'île aux Moines.
En remontant l'île aux Moines par la côte est, nous nous arrêtons après la première cale, sur une petite plage, pour y établir notre bivouac, face à un bois de pins.
Nous optons pour le tarp "camouflage", tendu entre les deux kayaks. Nous installons dessous les duvets et matelas auto-gonflants, enveloppés dans les sursacs.
Nos seuls voisins sont les équipages de deux voiliers au mouillage, la nuit sera calme...et réparatrice !

 

  • Lundi 25 juillet :

- PM Port Navalo 13h32, coef 34
- PM Vannes 15h10
- BM Port Navalo 19h37
- BM Vannes 21h27
- Temps gris, pas de pluie.
- Vent ouest, nord ouest force 2.


Départ vers 10h00, nous passons les pointes nord des îles Brannec, Govihan et Stibidenn, puis nous traversons vers la pointe de l'Ours jusqu'à la pointe de Bernon . Nous mettons le cap vers la côte est de l'île Godec puis nous longeons Huric et Ilur.
En contournant Porh Ladron , nous repérons de beaux endroits de bivouac, mais malheureusement, cette zone est protégée, et surveillée par un gardien. De la pointe de Porh Ladron, cap au 120 vers l'île du Charles puis direction l'île Bailleron
. Celle-ci est une station biologique de terrain de l'Université de Rennes 1. Créée en 1959, ses missions essentielles sont :
- L'enseignement (stage de terrain, stage d'insertion)
- Missions de recherche (à partir de la côte ou des bateaux )
- Séminaires


Nous traversons vers l'île Tascon, où nous pique-niquons sur la dernière plage de la côte ouest.
Vers 14h45, nous repartons vers Port Anna en longeant la côte continentale : le passage Saint Armel, le Ruello, Moustérian, Cadouarn, Langle.
Avant Port Anna, nous traversons vers Arradon puis nous rentrons dans la rivière du Vincin.
Nous croisons deux marins sur un sinagot, avec lesquels nous échangerons quelques anecdotes sur le Golfe.
Nous logeons la côte ouest de l'île de Conleau et nous revenons à notre point de départ sur la plage de Port Anna vers 16h30.

 

Golfe Morbihan carte jour 4

Le sinago ou sinagot est un petit bateau à voile, caractéristique du petit port de Séné, près de Sinagot1.JPGVannes (ce terme désigne également les habitants de cette commune). Gréé en goélette à voile au tiers, plus précisément un gréement de chaloupe, utilisé traditionnellement pour la pêche dans le golfe du Morbihan jusqu'au début du XXe siècle.

Le gréement de chaloupe est constitué de deux voiles au tiers: une misaine à l'avant et un taillevent à l'arrière. Contrairement à la plupart des chaloupes, le sinago, qui ne s'aventure normalement pas en pleine mer, porte des mâts à pible (faits d'une seule pièce) et non haubannés.Sinagot2.JPG

Traditionnellement, les voiles sont de couleur rouge ocre. Cette couleur est due au mélange de suif et d'écorces de pin broyées utilisé pour les tanner.On dit aussi rouge cachou, les fruits (cosses) de certains acacias d'Inde pouvaient être utilisés. Les couleurs des voiles de voiliers traditionnels variaient d'une région à l'autre et même d'un port à l'autre. Par contre, la coque semble n'avoir toujours eu qu'un enduit goudronné noir(Coaltar).

  • Bilan rando :

Le Golfe est un magnifique terrain de jeu pour exploiter les instruments de navigation (compas de relèvement, rapporteur carré, carte marine (la navicarte est très utile et assez précise), compas de route).
Notre objectif de toujours savoir où nous étions, a été atteint. Nous avons gagné en autonomie dans ce domaine de la navigation en kayak.
Nous avons aussi pu naviguer dans les courants, même si les coefficients de marée étaient faibles. Il n'est pas toujours facile de savoir dans quel sens va le courant.
Une carte des courants au flot et au jusant est indispensable, surtout si les coefficients sont élevés.
Sur cette rando, nous avons bien exploité les courants et la marée (prévision lieu de départ et d'arrivée, remontée et descente de rivière, etc...)
Autre objectif atteint : les bivouacs. Nous en avons réalisé trois, sous trois formes différentes.

 

Hamac tendu entre deux arbres et protégé par un tarp en hauteur.Bivouac 1
Avantage = confort du hamac.
Prévoir matelas pour se protéger du froid par en-dessous.

 

Tarp tendu entre deux kayaksBivouac 2
 hauteur des piquets = assemblage en 3 parties.
Prévoir sardines pour sols durs et bouts différentes longueurs.

 

Tarp camouflage tendu entre deux kayaksBivouac_3.JPG
 hauteur des piquets = assemblage en 2 parties.
Une formule rapide à mettre en oeuvre.
Les duvets et matelas auto-gonflants sont insérés dans les sursacs.
Prévoir sardines pour sols durs et bouts différentes longueurs.

Publié dans Rando Bretagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric Rigaut 10/09/2011 14:30


Très bon blog, agreable à parcourir et technique tout en étant accessible pour quasi néophite.
Le détail mappé des parcours est lisible donc intéressant.

A suivre.;;

Eric


yann 02/09/2011 16:16


Très beau site.


loickervella-kayak 29/08/2011 19:19


Longue vie au blog des aventuriers !!!