Rando en Côtes d'Armor (1/2) : de Port l'Epine à l'anse de Gouermel (22)

Publié le par yanike-kayak

Rando kayak de Port l'Epine (Trelevern) à l'anse de Gouermel (Plougrescant)

30 juin 2012

Marées
Beau temps dominant, avec passages nuageux.
Vent Ouest à Nord-Ouest, 3 à 4 beaufort le matin, fraichissant 4 à 5 beaufort l'après-midi.
Mer belle, petite houle d'ouest l'après midi
Voitures-camping.jpg
Avec Julien, Karine, Jean-Yves, Marie-Jo, Patrice, Annick, Jean-Jacques, Léna, Yvette et Pierre, nous nous retrouvons au camping municipal de Trelevern, situé à proximité immédiate de la plage de Kerieg et du port de Port l'Epine.
Après avoir garé nos véhicules sur nos emplacements, face à la mer, nous nous préparons pour une randonnée côtière vers l'Est.Carte-Port-L-Epine---Anse-Gouermel.JPG

Trestel.JPG
De Port l'Epine, en laissant  l'île Tomé à babord,  nous naviguons entre les îlots de rochers, jusqu'à la plage de Trestel.Cette grande plage de sable fin adopte la forme d’un croissant de près de 500 mètres de longueur.
Elle est située au fond d’une crique entre la Pointe de Poulpry, à l’est, et celle de Port le Goff, à l’ouest.
Sanatorium.jpg
Sur le flanc ouest de la plage se trouve le Sanatorium hélio-marin de Trestel ; cet établissement hospitalier y a été implanté en 1929. Il était à l’époque destiné aux soins de maladies de longue durée telles que la tuberculose.  Ile-Bruc-copie-1.jpg
Nous poursuivons jusqu'à  l'Île Bruc, qui mesure seulement quelques centaines de mètres carrés.
  L'Île Bruc signifie 'l'île Bruyère'. Cette île a pu servir de carrière au cours du 19ème siècle. Elle a aussi été un lieu privilégié de coupe du goémon au cours du 19ème siècle et du début du 20ème siècle.
Nos estomacs commençant à crier famine (certains se sont levés à 5h15), nous décidons de faire une halte sur l'île des Femmes, pour pique-niquer. Pendant ce temps de repos, la marée montante comblera le seuil entre l'île et la dune de Crech Avel.Ile-des-Femmes.jpg

Selon la tradition orale, on raconte localement que l'appellation de l'île des Femmes serait liée au fait que les femmes faisaient sécher le goémon sur cette île proche du rivage de Port-Blanc et aisément accessible à marée basse.
L'île des Femmes servait de repère au 19ème siècle, pour entrer par l'Ouest dans le havre de Port-Blanc. Cette 'île a aussi servi de carrière au cours du 19ème siècle.
Ile-Saint-Gildas.jpg
Nous continuons notre périple en direction de Port Blanc. Nous entrons dans un archipel d’îles et d’îlots couverts le plus souvent d’une abondante végétation. Ces îles sont plus d’une dizaine et portent des noms les plus divers : Bruck, Ile aux Femmes, Ile du Château, Saint-Gildas, Levren, Creiz, Bihan, Illiec, Balanec...
L’île Saint-Gildas (propriété privée) est la principale d’entre elles ; elle abrite une chapelle très ancienne (XI ème siècle), construite en partie de galets.
La légende dit qu’il y a fort longtemps les chevaux de l’île ont été épargnés par une maladie qui décimait les chevaux de la région ; cette protection fut attribuée à Saint-Gildas, protecteur des chevaux. L’île a connu des propriétaires illustres comme Guy de Richemont, frère du Duc Arthur III de Bretagne (1393-1458) et Alexis Carrel, prix Nobel de médecine.
Ile-Illiec.jpg
A proximité, l’île Illiec a été la propriété, elle, du célèbre aviateur américain, Charles Lindbergh.
Nous contournons Enez Illiec par le Nord, puis nous longeons le cordon dunaire vers l'Est de l'anse de Gouermel.
Le vent a forcit et atteint 4-5 beaufort.
Jean-Jacques repère un catamaran en difficulté. Celui-ci vient de dessaler. Il se déroute pour lui venir en aide. Jean-Yves, Julien, Patrice et Pierre le rejoignent. Le reste du groupe poursuit sa route et accoste dans une crique à l'Est de l'anse de Gouermel.
Jean-Jacques monte sur la coque renversée du catamaran pour prêter main forte à son propriétaire, qui a eu l'imprudence de sortir naviguer seul dans un vent fort.
Les conditions météo ne facilitent pas la manoeuvre, ils réussissent malgré tout à rétablir le bateau à l'endroit.
Un plaisancier, venu sur zone avec sa vedette, s'est d'abord étonné de trouver des kayakistes à cet endroit par de telles conditions de mer et de vent. Il les a copieusement sermonés ! Une fois calmé, il a remorqué le catamaran à bon port.Cordon-dunaire.jpg
Le sauvetage effectué, tout le groupe se retrouve, et nous décidons de prendre le chemin du retour.
Nous traversons l'anse de Gouermel, vers l'Ouest, et nous manquons la passe au sud de l'île de Balanec.
En prenant trop au nord, nous repassons donc devant le cordon dunaire, nous y  faisons halte, à proximité de l'île Illiec.
Portage.jpg
Un portage nous permet d'éviter le contournement de l'île.
Nous naviguons avec un vent de face, forcissant.
La navigation devient "engagée". Nous contournons l'île du Milieu par le nord et l'île Saint-Gildas par le sud, puis nous traversons vers Port Blanc.
Après une courte halte, nous longeons la côte, jusqu'à notre point d'arrivée, la plage devant le camping de Port l'Epine.
Camping.jpg
Fatigués, mais heureux de cette belle journée de navigation, nous installons notre campement.
Le camping municipal de Trelevern nous offre des emplacements spacieux, de bonnes douches chaudes...bref, du grand confort pour le kayakiste bivouaqueur !Coucher-soleil.jpg
Après le spectacle offert par le coucher de soleil sur Tomé, la soirée se prolonge autour d'un barbecue "maison" (merci Patrice !) dans la bonne humeur,  alimentée par des discussions animées sur la pratique du kayak.
Nous ne voyons pas le temps passer, et c'est vers minuit que chacun regagne sa tente, pour tomber dans les bras de Morphée.

Rando en Côtes d'Armor (1/2) : de Port l'Epine à l'anse de Gouermel (22)

Publié dans Rando Bretagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article